Album (29) : « L’argent » de Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart

Un galerie de portraits pour interroger notre rapport à l'argent et à nos modes de consommation.





Informations bibliographiques

Autrice : Marie Desplechin
Illustratrice : Emmanuelle Houdart
Éditeur : Thierry Magné
Format : 28.2 x 1.1 x 37.8 cm, 56 pages
Année d'édition : octobre 2013



Le mot de l'éditeur

Virginie, la fille de Sylvia, se marie. Cet événement va réunir tous les membres d’une grande famille, et chacun y va de son commentaire. Les monologues se succèdent, celui de l’oncle, du frère, de la mère… Autant de portraits où transparaît la relation particulière que chacun entretient avec l’argent : l’enfant gâté, la pirate, le chef d’entreprise cynique, le mafieux menacé de mort… Chacun présente un visage séduisant de l’argent, aussitôt mis en doute par le portrait suivant, dans un tournoiement vertigineux qui rappelle brillamment que, comme le dit la sagesse populaire, l’argent n’a pas d’odeur.

https://www.editions-thierry-m...


PRÉSENTATION DE L'ALBUM

Cet album grand format, au texte dense et résistant, nous dépeint différents personnages aux comportements variables face aux notions de richesse, de pauvreté et aux multiples rapports que l'être humain peut entretenir avec l'argent. Chacun des 12 protagonistes (Edward, Bonnie, Sylvia, Franz, Dimitri, Arturo, Ernesto, Virginie, Camil, Sofie, Nana et Fortunée) se voit attribuer une illustration de pleine page ainsi que deux à trois pages de texte, afin de décrire sa relation à l'argent et au modèle consumériste qui caractérise nos sociétés contemporaines. Autant d'occasions pour le lecteur de s'interroger, de comprendre et de se positionner face aux philosophies de vie qui lui sont proposées. 

Enfant gâté, clochard infortuné, mafieux armé jusqu'aux dents... autant de figures de fortune et d'infortune qui donnent à voir les multiples visages de l'argent, tour à tour séduisants, repoussants, fascinants, inquiétants... jamais d'un seul tranchant.

https://www.furet.com/livres/l...


TEXTE

Chaque protagoniste argumente son propre point de vue, son avis personnel et explique ce qu'il condamne ou défend dans sa vie quotidienne. Les valeurs mises au jour sont souvent en opposition et le débat nait implicitement de l'organisation de ces différents portraits. Pour exemple, le premier protagoniste (Edward) est tout à fait individualiste et opportuniste. Il ne jure que par le travail et l'argent qu'il gagne aux dépends des autres. Il est l'archétype du libéraliste de droite (libertarien) pour qui la liberté et la réussite individuelles sont primordiales.

Oui, les gars, toute ma vie, j'ai pensé à l'argent. Pour lui, j'ai choisi mes amis. Pour lui, j'ai pris des risques, j'ai travaillé dur. J'ai été récompensé, c'est normal.


A contrario, la seconde protagoniste, Bonnie, se positionne comme une justicière. Elle utilise ses aptitudes en informatique pour dérober l'argent aux riches et le distribuer aux pauvres. On apprend qu'elle est la sœur d'Edward et, qu'à ce titre, il constitue sa principale victime. 

Je suis la vigie de l'argent. Quand je le vois passer, je m'arrange pour en soustraire un peu. 


En plus des relations particulières que chacun entretient avec l'argent, les propos des différents protagonistes nous renseignent quant aux liens qui existent entre eux. Rappelons que tous sont invités au mariage de Virginie et Ernesto et que cette invitation sert de prétexte à leurs évocations respectives. Au fur et à mesure des portraits, se tissent des relations amicales ou conflictuelles qui permettent au lecteur de percevoir l'organisation de cette famille si éclectique. 


D'un point de vue didactique, le niveau de résistance de ce texte est très élevé. En effet, les nombreux indices sont disséminés dans plusieurs portraits et le lecteur aura à charge de les collecter afin de les relier pour établir du sens. Par exemple, la relation entre les quatre frères et sœurs que sont Edward, Sylvia, Bonnie et Franz demandera de nombreuses recherches puisqu'il faudra « mettre en relation divers fragments d'information pour construire du sens »1 et « identifier les hypothèses ou insinuations sous-jacentes »1. Le cas du jeune Dimitri est particulièrement éclairant. Le portrait de l'enfant ne peut être finement compris que si le lecteur a eu préalablement connaissance des informations fournies par son père. Edward nous dit (p. 11) : « Il me fera un héritier présentable. Ainsi, non seulement j'aurai édifié un bel empire financier, mais en plus je me serai fabriqué une dynastie. » Puis, plusieurs pages plus loin, Dimitri explique (p. 24) : « Pourquoi j'irais dans la finance ? » Il est nécessaire d'avoir établi le lien entre les deux personnages, au départ des multiples indices (ex: orphelin, Russie, Dimitri, homme triste...), afin de pouvoir accéder au sens du texte. 

Dans cette perspective, deux projets de lecture peuvent guider l'exploitation de cet album :
> D'une part, il pourra être utile d'identifier les valeurs défendues par chacun des personnages, en lien avec l'argent.
> D'autre part, afin d'affiner la compréhension, il sera nécessaire d'identifier les liens qu'entretiennent entre eux chacun des personnages, sous une forme schématique, par exemple. 


Schéma réalisé dans le cadre du cours de DID 314 - étudiants B3 (2020-2021)

IMAGES

Chaque protagoniste se voit attribuer une pleine page complète pour son portrait iconographique. De même que la lecture du texte se révélait résistante, celle des illustrations s'avèrera tout aussi complexe. En effet, de nombreux détails viennent enrichir, souvent sous une forme symbolique, les portraits textuels. Les attributs illustrés représentent, de manière parfois métaphorique, les valeurs défendues par les personnages. Il s'agira dès lors d'un travail complémentaire devant être mené par le lecteur. Certaines hypothèses, formulées sur la base des informations collectées dans le texte, se verront confirmées ou infirmées via l'observation des détails iconographiques. Par ailleurs des compétences de lecture d'images pourront également être développées, puisque le lecteur sera amené à « interpréter » le sens de certains détails observés. Le travail sur la dénotation/connotation prendra ici tout son sens. Lors de cette analyse, l'élève sera amené à developper des compétences de lecture d'un niveau taxonomique plus élevé. Il s'agira pour lui « de se baser sur des connaissances extérieures au texte et de les mettre en relation avec ce qu'il lit ». 1

Pour exemple, le portrait d'Edward :

RELATION TEXTE/IMAGE

Lors de l'observation de cette illustration, dans un premier temps, l'élève relève les éléments objectivement observables, tels que les couverts, les taches de sang, le vin (le sang ?) dans le verre, les bâtiments urbains en arrière-plan, les trois autres personnages présents dans l'image, la mouche sur le crâne d'Edward, sa tenue vestimentaire. 

Par la suite, les élèves seront amenés à suggérer des propositions de significations pour ces différents éléments. Ils pourraient identifier que :
> les couverts symbolisent l'appétit insatiable d'Edward pour l'argent ; 
> le sang présent sur ses mains évoque l'expression « avoir du sang sur les mains » ;
> l'arrière-plan évoque la skyline new-yorkaise et les tradeurs de Wall Street (avec leurs costumes trois pièces) ;
> dans la représentation collective, les mouches sont identifiées comme scatophages ; 
> ...

Enfin, pour comprendre les trois autres personnages, il est nécessaire de se référer au texte et aux liens relationnels qu'évoque Edward dans son monologue. À partir de ses propos, nous découvrons la relation qu'il entretient avec sa mère ( « une femme prévoyante qui m'a élevé dans le souci de l'épargne », p. 10) , mais également avec ses deux fils, Junior (« J'ai dû me contenter de ce que j'ai eu. Edward Junior. Une créature qui consacre le peu d'intelligence que la Nature lui a accordé à faire du patin à roulettes, p. 11 ») et Dimitri (« Je suis donc allé en Russie acheter un petit orphelin. Je lui ai donné un nom et une gouvernante. En échange, il me fera un héritier présentable », p. 11). Pour cette étape, le schéma récapitulatif des personnages s'avèrera fort utile. 




QUESTIONNAIRE DE LECTURE

Afin d'exploiter au mieux cet album, diverses activités ont été menées en classe, avec des étudiants de BLOC 3. L'objectif, au terme d'un travail en sous-groupes, consistait à créer une fiche d'identité pour chacun des personnages de l'album. Chaque binôme a donc reçu un fragment de l'album (correspondant au monologue d'un des personnages) et s'est vu attribuer les tâches suivantes : 

CRÉER UNE FICHE D'IDENTITÉ

Prenez connaissance du texte décrivant votre personnage. Suite à la lecture de ce dernier :

1) Identifiez l’illustration qui correspond à votre personnage et récupérez-la parmi toutes celles affichées au tableau.
2) Décrivez brièvement votre protagoniste : qui est-il ? Quel est son lien avec l’argent, quel rapport entretient-il avec les biens de consommation, la richesse ?
3) Trouvez un qualificatif, une manière brève de désigner votre personnage. Comment le résumeriez-vous ?
4) Analysez l’illustration qui correspond à votre personnage. Quels sont les symboles relatifs à ce dernier que vous identifiez ?
5) Utilisez la fiche-outil présentant les différents courants et systèmes économiques, afin d’identifier celui auquel pourrait appartenir votre personnage. Expliquez pourquoi en recourant aux indices textuels/iconographiques.
6) Utilisez la fiche-outil reprenant les différents adages en lien avec l’argent et identifiez le proverbe qui pourrait convenir à votre personnage.
7) Qu’apprend-on des autres personnages dans l’extrait qui vous a été attribué ? Dressez une liste des informations collectées.
8) Observez-vous certaines spécificités, certaines particularités dans l’extrait qui vous a été attribué ? Expliquez-les.
9) Identifiez une célébrité, un personnage historique (ancien ou contemporain) à qui ressemble votre personnage.
10) Positionnez-vous par rapport à votre personnage. Que pensez-vous de lui ?


Ensemble des documents élèves pour l'exploitation de l'album : 

Exploitation_documents élèves


Au terme du travail en sous-groupes, une socialisation des différentes fiches a été réalisée en classe, permettant de mettre au jour les relations qu'entretiennent les différents personnages. 

Exemple d'une fiche d'identité : 


Vous pouvez consulter l'ensemble des différentes fiches réalisées par les étudiants en cliquant sur le lien ci-dessous : 

Fiches d'identité_personnages




Pistes d'exploitation envisagées


Cet album, aux questionnements nombreux, renvoie à de multiples thématiques citoyennes. Nous vous proposons ci-dessous quelques activités de prolongement, à mener à titre d'exploitation. 


1. Le test politique 

Puisque chacun des personnages défend une idéologie socioéconomique particulière, il pourrait être intéressant de les apparier aux courants politiques du monde occidental. Il serait alors nécessaire d'outiller les élèves quant aux spécificités des différents partis politiques belges (ou autres). Une étude de l'échiquier politique permettrait d'associer les différents personnages aux programmes des partis politiques.



Ce test en ligne permet d'évaluer son appartenance politique :  https://elections.inforjeunes....
Au terme du test, les différents courants (libéralisme social, conservatisme, démocratie sociale, libertarianisme) sont expliqués en des termes simples et accessibles. 



2. Lecture en réseau : une fable de La fontaine

La fable de La Fontaine, L'avare qui a perdu son trésor, permet à l'élève de questionner son rapport à l'argent et à la consommation, tout en s'inscrivant dans le patrimoine culturel commun. À nouveau, au terme de la lecture de la fable, l'enseignant pourrait questionner les élèves et leur demander d'identifier des ressemblances/différences avec les protagonistes de l'album. 


Source : Fables de La Fontaine, illustrées par Zdenka Krejcovà, Gründ


Par ailleurs, un questionnement plus citoyen quant aux valeurs consuméristes ou encore celles de la thésaurisation peut être développé au départ de ce texte. La question des inégalités s'envisage facilement  grâce aux différents intervenants. En ce sens, consultez l'article d'Anice Lajnef sur le blog de Mediapart : https://blogs.mediapart.fr/ani...


Nous vous conseillons également d'envisager l'album Comment j'ai raté ma vie qui aborde lui aussi la question de la consommation et du rapport aux biens matériels2





3. Formation à l'outil pédagogique « La mallette des (in)égalités mondiales » 






Aurélie CINTORI



OCDE (2017), Cadre d’évaluation et d’analyse de l’enquête PISA pour le développement : Compétences en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences, version préliminaire, Éditions OCDE, Paris, pp. 39-41

2 Pour plus d'informations à propos de cet album, consultez l'article suivant : https://dupala.be/article.php?...

Auteur

Aurélie Cintori

Maitre-assistante en français, didactique du français et philosophie. Intérêt particulier pour la lecture, la littérature jeunesse, les voyages, les activités culturelles et les balades.

Réagissez à cet article

Derniers articles

REBONDS : une sélection de titres pour ados et des fiches-tremplins

Inclure sans exclure. Les bonnes pratiques de rédaction inclusive

Quand et comment dire la grammaire à l’école ?

Écrire pour s'exprimer et partager son vécu

Briser la glace... avec un masque ???