Visite à  la Foire du Livre

Le jeudi 4 avril, les étudiants du BLOC 1 ont visité la Foire du Livre de Bruxelles.


La visite à la Foire du Livre est toujours une expérience réjouissante et enrichissante pour les amateurs de lecture, a fortiori pour les enseignants qui lui accordent une place primordiale dans leurs classes. Les étudiants de BLOC 1, futurs enseignants de français, ont eu l'occasion de partager collectivement cette expérience et d'assister à trois rencontres dans le cadre notamment de la journée des professionnels du livre. 



Accompagnés de leur carnet de visite, les étudiants ont dû relever plusieurs défis afin d'enrichir leurs futures pratiques professionnelles. Nous vous livrons, en exclusivité, les quelques pistes pédagogiques retenues au terme de cette journée. 


Carnet-de-visite-Foire-du-livre.pdf




Florilège des idées glanées

1. Exploiter les albums muets


Lors de son intervention, Ludovic Flamant nous a conseillé plusieurs albums muets. Plutôt que d'employer les termes « muet », « sans texte » ou encore « silencieux » , il recommande de qualifier ce type d' albums comme étant des albums « tout image »1, ce qui permet d'éviter la connotation négative du manque, de l'absence ou de la déficience. 





Au départ de ces albums, de nombreuses exploitations peuvent être envisagées. Les propriétés ludiques de ces oeuvres offrent un vaste terrain de jeu à la créativité et aux interactions. N'importe quel album « tout image » peut être narré ou dialogué lors d'une exploitation. Cinq catégories émergent et permettent des emplois variés : 


1. Les albums narratifs
--> Les images en succession (et non en successivité) racontent une histoire de manière linéaire. Il est donc aisé de conter cette histoire et d'imaginer la description ainsi que les dialogues qui pourraient les accompagner. L'exemple le plus connu est certainement les multiples aventures de Petit Poilu (Pierre Bailly et Céline Fraipont).

2. Les imagiers
--> Il est possible d'envisager une lecture en réseau (ou en constellation) au départ d'une unité de thème. Par exemple, différents imagiers portant sur le thème des animaux peuvent être mis en écho de manière à explorer les différentes techniques graphiques (ex : pop-up, pixélisation, encre sur papier mouillé,...).

3. Les albums abstraits / non figuratifs
--> L'abstraction présente l'avantage de libérer l'imagination. Le lecteur est davantage impliqué puisqu'il lui revient de créer le sens en mobilisant ses capacités créatives. Dans l'album Tout un monde, il est nécessaire de procéder par analogie, afin de construire les liens qui unissent les différents éléments qui composent l'image. 

4. Les albums ludiques
--> La plupart du temps, les consignes du jeu ou du défi sont contenues dans le titre de l'album. Il s'agit alors de se plonger dans le livre afin de mener à bien la mission. Exemples : Que s'est-il passé ?, Libérez-nous, Jeu de piste.

5. Les albums déplacement
--> Appartiennent à cette catégorie les albums qui mettent en image des mouvements, des déplacements spécifiques (comme le travelling, le zoom). Les surprises créées par le dévoilement de ces déplacements participent à l'attrait de ce type d'albums. Citons entre autres : Voyage d'hiver ou encore Zoom.


Liste non exhaustive d'albums « tout image » à exploiter en classe :

Anne Brouillard, 3 chats, Le sorbier, 1990
Anne Brouillard, Voyage d'hiver, Esperluète, 2013
Annette Tamarkin, Tout blanc, Les grandes personnes, 2010
Barroux, Oùest l'éléphant, Kaléidoscope, 2015
Bill Thomson, Dessine !, L'École des loisirs, 2011
Claire Zucchelli-Romer, Kandinsky : Un pop-up poétique, Palette, 2013
David Pelham, Anim'o : Un livre pop-up, Mango jeunesse, 2013
François Soutif, Bouh !, Kaléidoscope, 2012
Hervé Tullet, Jeu de piste, Panama, 2008
Hervé Tullet, Jeu de reflets, Panama, 2008
Istvan Banyai, Zoom, Circonflexe, 1999
Jean Jullien, Ceci n'est pas un livre, Phaidon, 2016
Katy Couprie et Antonin Louchard, Tout un monde, Thierry Magnier, 1999
Léla Mari et Enzo Mari, La Pomme et le Papillon ; L'École des loisirs, 2004
Nicolette Humbert, Que s'est-il passé ?, La joie de lire, 2014
Norio Nakamura, Mon petit zoo numérique, Rue du monde, 2014
Patrick George, Libérez-nous, L'École des loisirs, 2016
Rop van Mierlo, Sauvages, Memo, 2012
Stéphane Henrich, Châteaux de sable, Kaléidoscope, 2016
Tana Hoban, Blanc sur noir, Kaléidoscope, 1993



2. Lire et animer le livre documentaire


Lors de la table ronde, les différentes intervenantes se sont confiées quant à leur rapport avec l'album documentaire. Quelques suggestions ont retenu notre attention...


  • En collaboration avec Frédéric Lenoir, la parution du dernier ouvrage d'Anne-Lise Combeau, graphiste spécialisée dans la vulgarisation scientifique, philosophique : Sacré Dieu. Elle est notamment l'illustratrice de la série Philocomix2


Dieu et les religions, sacrée histoire... Depuis le Paléolithique, au cours des siècles, est peu à peu apparue l'idée du sacré en réponse à l'émerveillement de l'inexplicable. De la conceptualisation d'une entité supérieure à la multiplication des religions établies, du simple rituel quotidien jusqu'à de véritables chamboulements sociétaux et politiques, la notion du divin devient progressivement un élément incontournable de la vie des hommes. Avec précision et humour, le philosophe Frédéric Lenoir et la dessinatrice Anne-Lise Combeaud (Philocomix) nous font découvrir l'histoire de la création des religions et des évolutions majeures qu'elles ont provoquées au cours du temps, dû à leur place prépondérante dans les civilisations du monde entier.

Source : https://www.fr.fnac.be 


  • Un récit d'expérience de deux enseignantes dynamiques, mère et fille : Anne Atwell Merkel et Nancie Merke, La zone lecture. Comment former des lecteurs compétents, passionnés et critiques , D2eux, 2017.



« La zone lecture » s'appuie sur des dizaines d'années d'observation de lecteurs et d'expérience en enseignement. Les auteures nous montrent comment enseigner la lecture comme un art personnel, comment former des lecteurs passionnés pour toute leur vie et comment établir une culture de la lecture dans nos écoles sur la base de lectures abondantes, choisies librement par les élèves.

Source : https://www.pirouette-editions.fr


  • Les ateliers d'écriture de Lucy Calkins (déjà évoqués précédemment dans notre revue3) qui proposent de produire des textes informatifs en s'inspirant de textes d'auteurs, dans une perspective de littératie (Je lis pour écrire). 


En s'appuyant sur des recherches récentes et des milliers d'heures d'expérimentation en salle de classe, Lucy Calkins et son équipe accompagnent les enseignants d'élèves de 8 et 9 ans dans le processus d'écriture de textes informatifs. Ces auteures d'expérience communiquent avec passion une approche d'enseignement explicite, illustrée par de nombreux exemples et des travaux modèles d'élèves. Du matériel reproductible accompagne chaque module : gabarits d'écriture, exemples de tableaux d'ancrage, tableau de la progression des apprentissages, grilles d'observation et d'évaluation.

Source : https://www.pirouette-editions.fr



3. Les albums graphiques de Nina Six


       


Nina Six, jeune autrice-illustratrice, a proposé un atelier créatif au cours duquel les participants étaient invités à créer leur propre BD autobiographique au départ d'une planche canevas comportant diverses formes géométriques à prendre en compte. 
À l'image de Nina, la jeune héroïne de ses deux romans graphiques, nous avons pu explorer la nécessité de nous interroger sur ce qui fait l'essentiel de l'adolescence et sur ce que c'est que grandir...


On sourit et on rit car les adultes et leurs mœurs étranges sont dépeints depuis le point de vue de ces enfants qui, bientôt, basculeront dans l'adolescence. Ce beau roman graphique décrit avec justesse toute l'ambivalence et la beauté de cet âge charnière qui marque la fin de l'enfance.

Source : Marie Baurins in Le Carnet et les Instants -https://le-carnet-et-les-instants.net



              



4. L'exposition « Histoire en morceaux » d'Almudena Pano



https://le-carnet-et-les-instants


Un jour de pluie, une fillette décide de jouer au foot à l'intérieur, bien que ça lui soit interdit. Pas de chance, le ballon fait tomber un vase… et celui-ci se brise en mille morceaux. La fillette le sait : ce vase, c'est le préféré de sa maman. Celle-ci va-t-elle se fâcher ? La punir ? En découvrant la scène, sa mère lui propose plutôt de recoller les morceaux, un par un. Petit à petit, ce qui devait être une corvée plonge l'enfant dans une observation minutieuse des dessins du vase. Ceux-ci semblent lui raconter une histoire.4



Lauréate du Prix de la première oeuvre en littérature jeunesse 2022, Almudena Pano expose à la Foire du Livre et nous fait découvrir un récit tendre et bienveillant portant sur la thématique de la réparation et du renouveau. La pratique ancestrale du kintsugi (réparation avec une colle enrichie de poudre d'or) est au coeur de cette histoire. Elle nous questionne sur la nécessité d'une acceptation des cassures, des brisures et sur la capacité de résilience de chacun. 


Je trouve que c'est une métaphore magnifique. On cherche toujours à cacher les rides, les cheveux blancs, les traits de notre vie, ce qui nous rend différents et qui crée notre histoire. J'aime qu'on donne de l'importance aux cassures des choses. 

Almudena Pano in Carnet d'accompagnement de l'exposition Histoire en morceaux, p. 6



5. Lauréats du prix « Lu et partagé ! »

Le jury de professionnels du livre jeunesse (recenseurs de la revue numérique Lu et partagé !) a récompensé des livres de littérature jeunesse dans différentes catégories. Voici les résultats : 

https://prix lu et partagé


https://le-carnet-et-les-instants.net





Aurélie Cintori



1. Cf. Sophie Vander Linden : https://www.svdl.fr

2. Consultez l'article : https://dupala.be/article

3. Consultez l'article : https://dupala.be/article

4. https://versant-sud.com




Auteur

Aurélie Cintori

Maitre-assistante en français, didactique du français et philosophie. Intérêt particulier pour la lecture, la littérature jeunesse, les voyages, les activités culturelles et les balades.

Réagissez à cet article

Derniers articles

Exploitation de l'album « L'Argent » avec des élèves de 3e commune

Visite à  la Foire du Livre

Lire, le propre de l'homme ?

Album (37) : « Le petit robot de bois et la princesse bûche » de Tom Gauld

Lire un classique en BD : tremplin pour la lecture ou sacrifice pour l'imagination ?