Vous connaissiez le BookTube ? Place au BookTok !

Face à l'importance prise par certains réseaux sociaux dans la vie de nos ados, deux attitudes possibles : l'autruche ou le caméléon. Faire comme s'ils n'existaient pas ou bien essayer de s'y plonger (incognito) pour voir ce qu'on peut en tirer de bon. À vous de choisir...

Du BookTube au BookTok

Vous avez surement déjà eu envie de dépoussiérer le genre « avis critique de lecture ». Peut-être même avez-vous concrétisé cette idée à la faveur de l’un des confinements dus au Covid, en demandant à vos élèves de réaliser des vidéos relatant, notamment, leurs lectures. Ces productions peuvent, en fonction de leur degré de formalisation, s’apparenter à des vidéos « BookTube », un genre qui existait d’ailleurs bien avant le confinement.

Il s’agit d’un support particulièrement adapté pour motiver les adolescents à produire un avis critique. À l'issue d’un dispositif bien mené, il permet d’arriver aisément à un résultat de qualité, dynamique et attractif. Les compétences travaillées ne diffèrent pas de celles mobilisées lors de l’oralisation d’un avis critique (pouvoir accrocher, résumer et convaincre), tout en respectant la structure canonique du genre (introduction/accroche - résumé apéritif – avis). S'il ne s’agira pas ici de s’étendre sur ce type de vidéos qui ont déjà fait l’objet d’autres analyses pertinentes, je ne peux que renvoyer le lecteur intéressé et désireux de se lancer dans ce type d’activité très motivante avec ses élèves, au site « BookTubers »1, qui relate l’expérience menée actuellement dans les écoles secondaire du Canton de Vaud (Suisse). Cette véritable mine d’or rassemble des conseils et de nombreuses ressources (comme des idées d'activités ou des grilles d'évaluation) pour faire de vos élèves des critiques littéraires 2.0 ! Parmi les outils intéressants, vous trouverez des exemples d’activités pour travailler les différentes compétences et rédiger le storyboard de la vidéo, mais aussi des conseils en vidéo, destinés aux élèves afin qu’ils puissent se lancer dans le BookTubing. Enfin, si la partie technique vous inquiète, rendez-vous sur la page dédiée2, qui vous épaulera dans l’utilisation d’Emovie (un logiciel facile d'utilisation), l’ajout de musique, l’insertion d’images libres de droit, etc.

Le site suisse organise également un jeu-concours visant à élire la meilleure vidéo BookTube. Même si il n’est malheureusement réservé qu’aux élèves du Canton de Vaud, les vidéos gagnantes des années précédentes peuvent être visionnées et servir de bain de textes, comme point de départ à votre séquence. En outre, le jury a mentionné les critères de qualités qui l’ont convaincu pour chacune de vidéos, une bonne façon de familiariser vos élèves à l’évaluation d’une production équivalente avant de se lancer dans la création personnelle ! Cerise sur le gâteau, les classes gagnantes ont également listé des conseils pour les futurs participants. Les jeunes parlent ainsi aux jeunes.


Sans nous étendre davantage sur ce genre déjà bien connu, passons à son petit frère, plus récemment apparu sur TikTok, le réseau social plébiscité par les (parfois beaucoup) plus jeunes. Voici donc le... BookTok.


Le BookTok

« BookTok » est un hashtag, un mot-clé de référencement, qui renvoie à une communauté de millions (!!!) de lecteurs (toutes langues confondues)3 échangeant des contenus liés aux livres et à la lecture exclusivement par le biais de vidéos sur le réseau social chinois TikTok. Le rayonnement de cette communauté est mondial et fait même souvent l’affaire des éditeurs qui, s’ils sont suffisamment réactifs, remettent les romans plébiscités en tête de rayon (parfois même avec la mention explicite « vu sur BookTok »), ce qui leur donne une seconde vie, parfois plusieurs années après leur parution4.



Au départ destiné à un public très jeune (10-14 ans) et réservé uniquement aux vidéos de playbacks (le TikTokeur se filme en train de chanter une chanson diffusée en fond sonore), les formats de vidéos TikTok se sont diversifiés. C’est avant tout la brièveté de ces séquences (de 3 à 180 secondes, mais la très grande majorité des vidéos fait moins d’une minute) et la place accordée à la créativité qui séduisent les enfants et les adolescents. Ceux-ci l’alimentent abondamment grâce à son accessibilité, car il n’est pas nécessaire, pour y être actif, de faire preuve d’un talent particulier. Le TikTokeur peut se contenter de reprendre ou de singer des morceaux existants pour les partager immédiatement et très facilement avec une communauté vaste et avide de ce genre de contenus. En outre, la plateforme est extrêmement maniable et permet d’agrémenter aisément les vidéos d’effets visuels et sonores.  Vu le succès croissant du réseau, il était naturel que la lecture y trouve sa place, à travers le BookTok.

Laissez parler votre curiosité et créez-vous un compte pour explorer le #BookTok ! Sans surprise, certaines vidéos sont très proches du BookTube : la Tiktokeuse5 (il faut noter la très grande proportion de filles qui présentent ce genre de contenus) donne son avis sur une lecture, de manière souvent très investie et enthousiaste, en présentant rapidement les qualités de l’œuvre, le tout parfois agrémenté de quelques animations. Les genres - toujours fictionnels - les plus plébiscités sont, sans surprise étant donné le public visé (adolescents et jeunes adultes), les romances, les thrillers, les romans fantastiques et de science-fiction, les romans-témoignages, mais aussi les réécritures de mythes. Cependant, le support permet d’autres types de mises en évidence des livres et de la lecture, qui pourraient être exploitées efficacement au cours de français, comme nous allons le voir.

BookTok et appréciation de lecture

Ce format offre de nombreux avantages pour une exploitation dans le cadre du cours de français avec de jeunes adolescents : il est court, voire très court, et met la créativité en avant, avec une grande facilité d’utilisation. Ainsi, agrémenter les vidéos avec de la musique, des inserts d’images, de commentaires écrits ou d’autres effets variés (effet d’accéléré, démultiplication de l’image, etc.) est à la portée de tous. Cette très grande souplesse du support permet de donner à ces vidéos un côté très « punchy », dynamique et attirant, au service du contenu évoqué. Il serait dommage de ne pas exploiter le potentiel motivationnel d'une telle production avec nos (plus) jeunes élèves, comme approche préparatoire à ce travail de l'appréciation de lecture proprement dite qui leur donne parfois du fil à retordre. 

En outre, ces petites vidéos engageraient nécessairement les élèves dans des échanges oraux visant à faire émerger le sens de leurs lectures et pouvant aller jusqu'au débat interprétatif. Or, faire naitre des discussions entre élèves à propos des textes et les épauler dans cette démarche fait partie des principes recommandés par la recherche pour aider les élèves à mieux lire6

 @Eclasse


En effet, engager les élèves dans des échanges autour de leurs lecture va contribuer à leur apprendre à apprécier un texte et à fonder leur appréciation sur des arguments de différents ordres. La recherche recommande que cette démarche soit initiée avec les élèves dès le plus jeune âge, pratiquée fréquemment et, dans un premier temps, accompagnée par l’enseignant. 

Voici quelques activités conçues à partir de ce support 2.0 et pouvant entrer dans le cadre de cette démarche, puisque ces vidéos sont en quelque sorte les résultats de ces échanges réalisés autour des lectures et permettent d'en garder des traces.


1. Le commentaire flash : en 3 caractéristiques

C'est une première approche, par exemple destinée à des élèves éprouvant des difficultés à s’exprimer de manière articulée et développée à l’oral. Par petits groupes de 3 ou 4, les élèves se mettent d’accord sur trois caractéristiques notables propres à l’œuvre lue. Ensuite, ils se répartissent les tâches :

  • reformulation brève des caractéristiques (groupes nominaux, phrases-chocs) et enregistrement sonore de celles-ci ;
  • choix d’une musique appropriée comme fond sonore ;
  • choix visuels : animations (personnages, mouvements, effets), déguisements et texte écrit (qui peut différer un peu de celui qui sera entendu).

Voici deux exemples inspirants, provenant du compte TikTok de Sophielit (#sophielit.ca), bien connue pour son site (www.sophielit.ca) plein de recommandations de lectures pour les ados – et leurs profs – elle-même autrice de l’ouvrage Propager le plaisir de lire chez les élèves7 :


La série Anna Caritas de Patrick Isabelle 


Le roman Dix de Marine Carteron8



Intérêt didactique

Les élèves sont amenés à manifester leur bonne compréhension du récit lu, car ils doivent en dégager le thème principal, les caractéristiques du genre et mettre des mots sur les qualités du récit.  Par ailleurs, les choix visuels effectués rendent idéalement compte de l’atmosphère entourant l’œuvre, après qu'elle a été identifiée et décrite.



2. Si tu as aimé…

L’un des intérêts de la communauté de lecteurs (et donc du BooktTok) est le sentiment d’appartenance à un réseau réunissant des intérêts communs qu'il génère. Dans le BookTok, ce sont les coups de cœur qui rassemblent les intervenants, lesquels se recommandent des romans apparentés (par un même genre, un même auteur, une tendance, une thématique en vogue) de manière rapide et efficace. Voici un bon moyen de faire lire les ados plus réticents : demander à leurs pairs de leur proposer, à travers une brève vidéo, des lectures qu’ils ne pourront qu’aimer puisqu’elles correspondent à leurs intérêts. 

Ainsi par exemple, selon le schéma suivant : Si tu as aimé « Harry Potter », alors tu dois lire absolument la saga « Cœur d'encre » (de Cornelia Funke) parce que … L’habillage de la vidéo sera agrémenté par l’univers du magicien à la cicatrice (musique, baguette magique) et l’attention des utilisateurs ne pourra qu’être happée.

Voici ce que cela peut donner à travers un exemple issu du compte de Molly, une TikTokeuse belge.

Dans le même ordre d’idées, les élèves sont invités à comparer un élément commun à plusieurs livres (appartenant par exemple à un même genre) et à le mettre en scène en vidéo. Ils mettent ainsi en lien des personnages, des décors (époques ou lieux) voire des styles d’écriture. 

Prenons l'exemple d'une vidéo qui explore, citations à l’appui, les différentes manières de déclarer sa flamme figurant dans trois romances (sans voix off, mais tout aussi efficace) : dans ces livres, on ne dit pas « je t’aime » mais 



Intérêt didactique

On retrouve ici la possibilité de générer des échanges entre élèves autour de leurs lectures, qui dans ce cas, peuvent être différentes. Épaulés par un modèle donné par l’enseignant, ils seront amenés, par petits groupes, à comparer des textes issus d’un même genre et à en dégager des points communs.



3. Les challenges

C’est une pratique très à la mode sur TikTok, qui permet une diffusion rapide voire virale de contenus. Le challenge consiste en un micro-défi (dans le cadre du BookTok, cela se limite en général à répondre à des questions) comme réaliser le palmarès de ses meilleures (ou pires) lectures ou encore…


- Le « this or that » : choisir rapidement entre deux propositions relatives aux livres et à la lecture, pour notamment établir son profil de lecteur, à partager ensuite avec la communauté.


- Des petites présentations personnelles et visuelles auxquelles les TikTokeurs doivent réagir comme « mes tocs en tant que lecteurs » ou « comment je me sens après avoir terminé Le Prince cruel ».

- Des questions relatives à la lecture du type « baisse un doigt si tu détestes qu’on t’interrompe quand tu lis… », l’internaute répond alors aux questions en visualisant la vidéo, puis la diffuse à son propre réseau. 


Ces vidéos donnent lieu à des présentations originales et mêlent alors effet comique, musique et littérature. 

Et pour les profs ?

Faire un tour sur le BookTok aidera les profs à se tenir au courant des tendances de lecture de leurs élèves (qui exhument d’ailleurs parfois des parutions moins récentes) et les amènera peut-être, qui sait, à faire de belles découvertes. Dans un autre registre, toute médaille ayant ses revers, ce petit détour par TikTok sera l’occasion de placer des balises pour l’utilisation de ce réseau social et de rendre les adolescents conscients de ses potentielles dérives. Ce n’est pas tant des fautes d’orthographe (hélas nombreuses) qui émaillent souvent les vidéos des TikTokeurs dont il est question, mais bien des risques pour les plus jeunes d’être contactés par des internautes ayant d’autres intentions que de s’amuser en regardant un playback musical. L'enseignant profitera de l'occasion pour mettre ses élèves en garde : ce réseau est public et accessible à n’importe qui, et donc malheureusement aussi à d’éventuels prédateurs cherchant de très jeunes personnes qui postent des vidéos. À cet égard, le reportage « TikTok, pourquoi nos ados en sont accros ? »9 peut être très utile pour sensibiliser les jeunes utilisateurs à ces questions.


Enfin, pour éviter de vous sentir trop dépassé(e) lors de votre première visite sur le BookTok, voici un petit glossaire de survie à usage des plus de vingt ans :
- Attention spoiler alerte : signifie que la fin ou un épisode essentiel de l’histoire va être révélé(e), ce qui pourrait gâcher le plaisir de la lecture.
- Si t’as pas la ref, clique ici : la TikTokeuse fait référence à un élément externe au livre traité (intertextualité, point commun, allusion culturelle) et donne le lien à consulter si l’auditeur veut en savoir plus.
- Voici mon book haul : « butin livresque » en anglais, il consiste à présenter à la communauté les nouveaux livres achetés ou reçus.
- Ma PAL ne cesse d’augmenter ! : la PAL, c’est la pile qu’il reste à lire !
- L’unboxing : consiste à déballer en direct ses derniers achats, dans le Booktok il s’agit bien sûr de livres (le TikTokeur montre la couverture et s’extasie sur la qualité des images, de l’objet-livre, etc.).


En conclusion

Faire entrer ce type de support au cours de français me semble rencontrer plusieurs objectifs. Il permet avant tout de désacraliser la lecture en changeant sa perception, son statut : de solitaire et ennuyeuse, elle devient une activité à haute valeur sociale (puisqu’elle peut faire l’objet d’échanges animés, virtuels ou non, entre jeunes). Cette dimension peut donc contribuer grandement à la motivation des élèves. En outre, les propositions décrites ci-dessus ont pour vocation de créer et d'alimenter des discussions entre élèves autour de leurs lectures, dans le but d'améliorer leur compréhension de celles-ci et de les amener à formuler des appréciations argumentées. Le BookTok mérite donc bien un petit détour...



Amélie Hanus



1. Site du projet "Booktubers", mené dans les écoles (avec concours à la clé) du Canton de Vaud : https://www.booktubers.ch/ 

Voir aussi un projet mené par une enseignante française avec sa classe : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/d... Elle présente également des vidéos de ses élèves de bonne facture (les élèves parlent spontanément sans notes). Même si elles sont parfois un peu longues (les élèves sont par deux ou trois), elle peuvent servir d'illustrations (ou de bain de textes introductif). 

2. Pour la partie technique : https://www.booktubers.ch/form...

3. Le monde francophone n'est pas en reste car « entre janvier et septembre 2022, 376.000 vidéos porteuses du mot-clé #BookTok ont été publiées par des utilisateurs français, soit 1,6 milliard de vues ». Source : https://actualitte.com/article/108408/reseaux-sociaux/le-phenomene-booktok-entre-tendance-recommandation-et-promotion (consultée le 8/12/22).

4. Selon James Stafford, responsable des partenariats et de la communauté chez TikTok, « BookTok est devenu un véritable phénomène mondial, avec un impact profond sur le monde littéraire (...). De la mise en lumière d’auteurs et de genres peu connus à l’introduction des classiques à une nouvelle génération, #BookTok a contribué à raviver une passion pour la littérature » cité sur https://www.cnews.fr/culture/2022-09-07/litterature-quest-ce-que-booktok-ce-phenomene-qui-cartonne-sur-tiktok-1262740 (consulté le 7/12/22).

Voir aussi l'analyse du Vif BookTok, ce phénomène qui rend la fureur de lire aux ados (LeVif du 17/11/2022), en ligne : https://weekend.levif.be/socie... (consultée le 8/12/22).

5. Un exemple de critique du Meilleur des mondes d'Aldous Huwxley, par la TikTokeuse Aaliyah Bilky (son débit est spontané, son intonation attractive et enthousiaste, son intervention est bien structurée : résumé et avis) : https://www.tiktok.com/@aaliyahbilky/video/7130295186101488902?is_copy_url=1&is_from_webapp=v1

6. Ce principe, ainsi que d'autres pratiques recommandées pour la lecture, est exposé dans une capsule vidéo intitulée Organiser des discussions de qualité en classe, réalisée par le Consortium français-langues anciennes et disponible sur Eclasse (sur inscription gratuite grâce à votre compte Cerbère) en suivant ce lien : https://www.e-classe.be/d28175... Ce travail se fonde sur les recommandations émises pour améliorer la compréhension à la lecture des élèves par Shanahan, T., Callison, K., Carriere, C., Duke, N. K., Pearson, P. D., Schatschneider, C., & Torgesen, J. (2010). Improving reading comprehension in kindergarten through 3rd grade: A practice guide (NCEE 2010-4038). Washington, DC: National Center for Education Evaluation and Regional Assistance, Institute of Education Sciences, U.S. Department of Education. Retrieved from https://ies.ed.gov/ncee/wwc/.

7. Gagnon-Roberge S. (2016). Propager le plaisir de lire chez les élèves. Chenelière éducation, dont nous vous avons déjà parlé ici et

8. Une adaptation libre des Dix petits nègres, pardon, d'Ils étaient dix d'Agatha Christie...

9. En ligne : https://www.youtube.com/watch?v=PI_44y1xfrc&t=318s (consulté le 1/12/22).

Auteur

Amélie Hanus

Maitre-assistante en français, didactique du français et du FLES, professeure d'italien. Intérêt particulier pour la littérature, la lecture, la musique (classique et jazz), l'organisation d'événements culturels, l'Italie, l'italien.

Réagissez à cet article

Derniers articles

Le 15 février 2023 : Conférence d'Anne Abeillé à l'Université Saint-Louis - Bruxelles

Le jeu et le jeu vidéo : deux médias incontournables dans l’enseignement et le secteur socioculturel

Liste de cadeaux à glisser sous le sapin...

Foire aux albums de jeunesse pour les BLOC 1

Transpositions contemporaines de tableaux patrimoniaux