« Léon, je fais quoi de toutes ces émotions ? »

Apprendre à gérer ses émotions en développant un lexique précis afin les identifier : voici l'objectif poursuivi par Véronique Vanderbeeken à travers son ouvrage ludique composé d'un album animé et de deux jeux de cartes.



L’ auteure

Léon est un ouvrage dédié aux enfants (à partir de 2 ans et demi), entièrement créé par une Liégeoise très enthousiaste. Passionnée par l’enfance et par le bien-être, Véronique Vanderbeeken a toujours souhaité travailler aux côtés d’enfants. Institutrice primaire au départ, elle décide de se tourner vers la kinésiologie en 2006, après la naissance de son premier enfant. Forte de ses expériences de maman et de professionnelle de l’éducation et du bien-être, elle a créé cet ouvrage étonnant et original qui répond au besoin des (jeunes) enfants d’identifier leurs émotions et de les réguler1.

 



L’ ouvrage

Accompagné d’un adulte pendant son cheminement à travers l’ouvrage, l’enfant fait la rencontre de Léon, un caméléon qui change de couleur en fonction des émotions qui l’animent. À travers plusieurs étapes clés, Léon guide véritablement l’enfant dans le travail d’identification et de caractérisation de ses émotions, mais également dans l’expression de ses besoins en lien avec celles-ci.

Léon, je fais quoi de toutes ces émotions ? n’est donc pas une histoire qui se lit ou qui se raconte. C’est un chemin qui se construit et qui évolue avec l’enfant, qui devient le véritable acteur de son propre développement émotionnel. Au sein de ce livre animé, il exprime et explicite ses émotions, il manipule les « cartes émotions » et il décrit l’intensité de ce qu’il ressent, il pose aussi des choix pour envisager l’avenir à l’aide des « cartes besoins ». C’est en réalité une façon très ludique de réaliser un travail de fond sur le bien-être de l’enfant et de l’aider à surmonter les émotions désagréables qu’il est parfois amené à ressentir. « Léon, je fais quoi de toutes ces émotions ? », c’est aussi l’occasion d’identifier les évènements qui sont sources d’émotions positives pour nos enfants. Et ça aussi, c’est important.

 

L’ enfant

Dans ce que j’aime appeler un « cheminement » au travers de cet ouvrage, l’enfant a besoin d’être accompagné par un adulte de référence, de confiance. Le rôle de l’adulte, en fonction du stade de développement de l’enfant (capacités de lecture et d’expression, compréhension fine des questions qui lui sont posées, etc.), est d’aider celui-ci à comprendre finement les étapes qui lui sont proposées, de l’inviter à s’exprimer librement. Dans tous les cas, et peu importe l’âge de l’enfant, son rôle sera toujours d’être à l’écoute. 

L’ouvrage est proposé aux enfants à partir de 2 ans et demi. Déjà à cet âge, l'enfant est invité à s’exprimer, à observer et manipuler des illustrations qui ne nécessitent pas de compétences de lecture.  Il est alors question de prendre l’enfant là où il est et d’aller avec lui aussi loin que possible dans l’investigation de ses émotions. Au fil du temps, le chemin se fera plus long, plus précis.

 

Mon avis de pédagogue

Léon peut devenir l’ami des instituteurs et institutrices, éducateurs et éducatrices, psychologues et autres professionnels de l’enfance ! Régler les conflits, comprendre et apaiser les enfants qui en manifestent le besoin, consacrer du temps à ceux qui vivent des émotions désagréables ou trop lourdes à porter, etc., participe très certainement à  la création d’un climat de classe positif et serein. Idéalement, j’imagine que ce livre pourrait être mis librement à la disposition de chacun, après avoir été présenté au groupe. Les quelques retours que j’ai reçus de la part d’enseignants ont été très positifs, particulièrement en grande section de maternelle et en première, deuxième et troisième primaires. Outre le fait que le livre soit très apprécié des élèves, ces enseignants se sont sentis soutenus et bien outillés pour développer l’expression émotionnelle de chacun ainsi que du groupe classe. 

 

Mon avis de maman 

Maman de deux enfants de 2 ans et demi qui viennent de commencer l’école, je considère Léon comme un allié dans le dialogue avec eux. À ce stade, mes enfants sont capables de nommer les émotions qui leur sont agréables et celles qui ne le sont pas. Ils peuvent aussi, grâce aux questions de Léon, associer un lieu, parfois une personne, souvent un évènement comme étant à l’origine de ce sentiment (qu’il soit agréable ou non). Je remarque que cette méthode est efficace lorsque mes enfants demandent après Léon ! Ils vont spontanément vers le livre et aiment passer du temps à raconter leurs journées. Si tout n’est pas toujours compréhensible, les illustrations et le choix des couleurs aident beaucoup à exprimer leurs idées. Ils désignent alors les images qui correspondent à leurs émotions, à leur histoire.

Chaque moment consacré à l’exploitation de l’ouvrage avec mes enfants est un moment de qualité. Je prends conscience de ce qu’ils vivent à l’extérieur, quand je ne suis pas là pour les observer. Leur cheminement personnel va évoluer en même temps que leur capacité d’expression et je me réjouis qu’ils puissent exprimer des besoins précis, qui me permettront de respecter leurs ressentis et de leur donner des clés pour se sentir bien, ou encore mieux.


 

Carole Crasson



1. Pour plus d'informations, consultez le site de l'auteure : https://www.veroniquevanderbee...

Réagissez à cet article

Derniers articles

Pour les vacances

Parlez-vous narrato’ ? Enquête internationale à destination des enseignants de français au secondaire.

Deuxième édition du Prix de l’ABPF

L'arpentage : une technique de lecture collective

L'adaptation cinématographique des « Illusions perdues », un tremplin pour aborder la critique avec les élèves