Le programme du deuxième degré de transition de 2018

Jean-François PONDANT, professeur dans ce degré, vous présente ce référentiel, notamment ses nouveautés et des séquences en lien avec celles-ci.

Pour vous présenter le nouveau programme du deuxième degré de transition, nous avons interrogé Jean-François PONDANT : il est professeur de français aux premier et deuxième degrés du collège Saint-Benoit/Saint-Servais et MFP (maitre de formation pratique) à HELMo Sainte-Croix au régendat en français.

 


- Un nouveau programme de français a été publié pour le deuxième degré de transition en 2018 (D/2018/7362/3/09). Est-il déjà d’application dans les écoles ?

Légalement, il est déjà d’application et ce, depuis le mois de septembre de cette année. Certains professeurs ont donc pris connaissance de ce changement à la rentrée.  Cela dit, une tolérance d’une année est admise. En conclusion, il devra obligatoirement être mis en œuvre dans toutes les écoles en septembre 2019.

  

- Comment le présenterais-tu à des professeurs qui n’ont pas encore eu l’occasion de le mettre en application en classe ?

Il est semblable, par sa structure, au programme du qualifiant. Il se divise en UAA (c’est-à-dire en « unités d’acquis d’apprentissage » qui sont « un mode de description des attendus au terme des apprentissages »1) et non plus en fiches. Personnellement, je le trouve plus clair, structuré et lisible que le précédent, entre autres, grâce à la présentation des UAA et aux explications méthodologiques et didactiques qui ouvrent et clôturent le document.

 

- Quels sont les principaux points communs avec la version précédente du programme pour le deuxième degré de transition (D/2002/7362/3118) ?

Pas mal de matières sont semblables à celles de l’ancien programme : l’argumentation, la réduction et le résumé de textes, les genres (en troisième année) et courants (en quatrième) littéraires,…

 

                                                                                                                                   2

- Quelles sont les principales différences avec l’ancien programme ?

Outre la structure en UAA, les différences sont assez nombreuses.

Les deux premières UAA (UAA0 : justifier une réponse, expliciter une procédure et UAA1 : rechercher/collecter l’information) sont une nouveauté dans le programme du deuxième degré. L’UAA0 est d’ailleurs transversale à toutes les autres.  Même si ces démarches métacognitives étaient bien souvent déjà travaillées ici ou là auparavant, il nous est maintenant demandé de les exercer et de les évaluer explicitement.

L’interview, souvent pratiquée dans le cadre de l’ancienne fiche « se parler et s’écouter dans un échange à deux », est absente du nouveau programme. Sont mises en avant maintenant la défense d’une opinion et la négociation à l'oral dans une relation asymétrique (l’élève s’adresse donc à une personne avec laquelle il n’entretient pas une relation d’égalité).

Résultat de recherche d'images pour

La réflexion sur la langue n’est plus explicitement présente dans ce nouveau programme comme elle l’était dans la fiche 6 du programme précédent. Outre le fait que les outils linguistiques restent au service de toutes les UAA, ils peuvent être retravaillés d’une manière plus systématique dans le cadre de l’UAA0, notamment lors d’activités de relecture orthographique avec justifications.

Au niveau de l’argumentation écrite, là où, dans l’ancien programme, il était demandé aux élèves de lire et d’écrire, l’accent porte à présent sur la défense écrite d’une opinion. Bien sûr, les élèves liront des textes argumentatifs, mais cette lecture sera au service de l’écriture puisque c’est bien cette dernière compétence qui devra être évaluée.

Autres nouveautés : les UAA5 et UAA6 qui ont trait aux œuvres et expériences culturelles… Je vous en parlerai plus loin !

Enfin, une attention particulière a été portée aux langages et technologies numériques (appelés « le fil rouge du numérique »).  En effet, le cours de français qui a, entre autres, pour objet privilégié l’investigation et l’apprentissage des formes de communication ne peut absolument pas ignorer celles qui deviennent majoritaires aujourd’hui !

Résultat de recherche d'images pour

- Avez-vous (toi et/ou tes collègues) déjà expérimenté des séquences en lien avec ce programme, avec les nouveautés de celui-ci ?

Cette année, nous avons décidé, en équipe, de reprendre en partie la planification de l’année dernière en y intégrant quelques nouvelles séquences en adéquation avec le nouveau programme de manière à étaler le travail de préparation. C’est ainsi que l’interview sera remplacée par l’argumentation orale, que la séquence sur l’argumentation sera davantage centrée sur l’écriture (et moins sur la lecture) et, enfin, que les élèves seront amenés à réaliser un PowerPoint afin de partager une expérience culturelle.  Ces activités seront menées aux deuxième et troisième trimestres.


- Quels sont les éléments de ce programme qui te satisfont le plus et le moins dans la formation en français des élèves du deuxième degré ?

Comme je l’ai déjà dit, je suis, d’une manière générale, plutôt positif par rapport à ce nouveau programme.
Parmi les éléments qui me satisfont et m’enthousiasment le plus, je voudrais revenir sur les UAA5 et UAA6 qui font bien référence à des œuvres et des expériences culturelles (et non pas uniquement à des textes). Imaginez les larges perspectives autour de l’art en général que nous offrent ces deux UAA ….

Résultat de recherche d'images pour

- Souhaites-tu attirer l’attention sur certains éléments de ce programme ? 

Comme déjà mentionné plus haut, il nous est demandé de travailler les genres littéraires en troisième année et les courants littéraires en quatrième. Au niveau de l’argumentation, l’accent est mis sur la compétence «écrire». Enfin, l’UAA0 (justifier une réponse, expliciter une procédure) doit être travaillée transversalement et explicitement.


- En synthèse, que retenir de ce nouveau programme et quels conseils donnerais-tu pour sa mise en application en classe ?

Il y a des changements, oui…. Mais ils ne sont pas non plus immenses. Et, en fin de compte, je les trouve positifs.
Pour la mise en application de ce nouveau programme, il me semble primordial de se coordonner entre professeurs du degré afin de bien prendre connaissance des prescrits et de les répartir équitablement et raisonnablement sur les deux années.
Des journées de formation sont organisées et les conseillers pédagogiques sont disponibles pour aider à la mise en œuvre des nouvelles attentes. J’ai, pour ma part, eu l’occasion de participer à une de ces journées ; elle fut intéressante et très éclairante.

Profitons, enfin, de ce nouveau programme pour nous renouveler, changer certaines pratiques et surtout innover !


Présentation officielle - accompagnement pédagogique français



Nous remercions Jean-François PONDANT pour ses réponses à nos questions : elles constituent une présentation claire de ce nouveau référentiel.  


Sylvie BOUGELET



1 D/2018/7362/3/09 (programme du deuxième degré de transition de 2018), p.18. 

D/2018/7362/3/09 (programme du deuxième degré de transition de 2018), p. 3.

Auteur

Sylvie Bougelet

Maitre-assistante en français et didactique du français. Intérêt particulier pour la didactique de l'écriture et les activités sollicitant la créativité.

Réagissez à cet article

Derniers articles

Liste de cadeaux à glisser sous le sapin...

Le genre textuel, un outil pour apprendre dans les disciplines scientifiques

L'enseignement explicite : un haut-parleur sur sa pensée

Ces auteures belges qui écrivent sur les ados...

Maman, papa, j'ai réalisé un magazine !