Recommandations de cadeaux à glisser sous le sapin...

Quelques suggestions à offrir ou à se faire offrir en cette période des fêtes.

En cette fin d'année, le comité de rédaction de DUPALA vous suggère une liste d'idées de cadeaux à partager : 


1. Sigrid Nuñez, L'ami. Livre de poche, 2021.


« - Je vais te dire pourquoi j’ai tenu à te parler.
À ces mots, pour une raison mystérieuse, mon cœur se met à battre dans ma poitrine.
- C’est au sujet du chien.
- Du chien ?
- Oui, je voulais savoir si tu serais d’accord pour le prendre. »

Quand l’Épouse Numéro Trois de son meilleur ami récemment décédé lui fait cette demande, la narratrice a toutes les raisons de refuser. Elle préfère les chats, son appartement new-yorkais est minuscule et surtout, son bail le lui interdit. Pourtant, elle accepte. La cohabitation avec Apollon, grand danois vieillissant de la taille d’un poney, et cette écrivaine, professeure à l’université, s’annonce riche en surprises.
Magnifique exploration de l’amitié, du deuil, de la littérature et du lien qui nous unit aux animaux, L’Ami est un texte unique en son genre.


2. Ombres en forêt, jeu coopératif, Kraul.

C'est un jeu de cache-cache à la lueur d'une bougie pour 2 à 8 joueurs, à partir de 5 ans et bien au-delà. Un jeu idéal pour réunir famille et amis au cœur des longues soirées d'hiver. 

Le plateau de jeu en 3 dimensions est celui d'une forêt à travers laquelle avance, selon le tirage décidé par le dé, une bougie qui cherche à débusquer les petits nains cachés dans l'ombre des arbres. Ces petits nains ont le même but : ils veulent tous se regrouper derrière le même arbre pour faire la fête. Mais ils détestent la lumière qui les pétrifie en un instant... Il s'agit alors pour eux de coopérer pour échapper à la lumière, progresser vers leur but et délivrer leurs camarades qui ont été pétrifiés. Tout cela dans la pénombre puisque seule la petite bougie éclaire la pièce. Atmosphère inhabituelle et vives discussions garanties pour anticiper le déplacement de la lumière, les risques encourus et décider ensemble de la stratégie à adopter. Durée d'une vingtaine de minutes, idéale par exemple entre le repas et le dessert.

Hélas, ce jeu n'est pas distribué dans les magasins de jouets de Liège. Il vous faudra donc le commander vous-même sur Internet, par exemple sur https://www.ecolojeux.com/jeux...


3. Kazuo Ishiguro, Klara et le soleil, Gallimard, 2021.

Klara et le Soleil - Du monde entier - GALLIMARD - Site Gallimard

Klara et le soleil est le 8e roman de Kasuo Ishiguro, auteur anglais d’origine japonaise nobélisé en 2017.

Klara, la narratrice, débute son récit depuis le rayonnage d’un magasin dans une grande ville futuriste, quelque part aux USA. Klara est un objet, un robot, une AA, Amie Artificielle, mise en vente pour tenir compagnie aux enfants. Elle espère être achetée bientôt, par exemple par Josie, cette adolescente souffreteuse qui entre dans le magasin, l’examine et lui sourit. Klara est un B2, l’ancien modèle déjà dépassé par les B3, mais elle est dotée d’une extraordinaire capacité d’observation. Elle fonctionne à l’énergie solaire. Depuis la vitrine, elle observe les passants et recherche les rayons de cette étoile qui lui fournit son ‘nutriment’ et à laquelle elle attribue des pouvoirs suprêmes. Elle s’inquiète à juste titre des fumées polluantes qui cachent notre Soleil. L’histoire prend fin 384 pages plus tard dans une décharge, où Klara, jetée au rebut, s’éteind doucement à l’ombre d’une grue. Elle est satisfaite d’avoir fait son possible pour ‘apprendre Josie’, devenir son amie, l’aider à faire face à sa maladie et à quitter l’enfance. Elle termine par une pensée reconnaissante au Soleil généreux.

Au fil du roman, Klara découvre progressivement et nous décrit, sans émotion ni explication, cette société du futur où les enfants des familles nanties sont ‘relevés’ génétiquement et sont les seuls élus des collèges prestigieux. Elle raconte l’enseignement primaire individuel à distance et les rencontres interactives où les enfants améliorés apprennent à socialiser entre eux et humilient les autres. Elle s’efforce sans relâche à gagner l’amitié de Josie et apprend à l’imiter pour la remplacer auprès de sa mère, un jour peut-être, si sa maladie l’emporte comme elle a emporté sa sœur aînée.

C’est un roman qui parle d’amitié, d’amour adolescent, de maladie, de ségrégation sociale, de l’éthique des modifications génétiques et de l’acceptation de la mort. Il pose avant tout la question de notre humanité, de ce qui fait de nous ou pas des êtres uniques et irremplaçables. En quelque sorte, le choix d’un objet comme narrateur fait du lecteur le sujet d’une expérience littéraire : c’est l’affection qu’il portera ou ne portera pas à Klara qui l’amènera à déterminer la part d’humanité de l’androïde et la nôtre. Ne sommes-nous pas humains à l’unique condition de l’être dans le regard de l’autre ?

Le style est simple et sans détours, il colle à la peau de Klara, sa naïveté, ses maladresses, sa logique implacable, ses raisonnements ingénieux, ses yeux grands ouverts sur un monde de demain.

A mon sens, un grand roman d’un grand romancier. 



4. Clara Dupont-Monod, S'adapter, Stock, 2021.

S'adapter par Dupont-Monod

C’est l’histoire d’une famille où nait un enfant très différent, qui ne se développe que physiquement. Il est aveugle mais entend très bien, réagit très peu aux stimulus extérieurs et se manifeste uniquement par quelques babillages. On sait qu’il ne vivra pas longtemps. Les autres, autour de lui, n'ont d'autre choix que de s'adapter. Chacun des membres de la fratrie le fera à sa manière. Car c'est à travers les points de vue de chacun d'eux (l'ainé, la cadette, le dernier) que le lecteur découvre et accompagne la vie de cette famille où l'amour déborde. L'écriture sans fioriture et très imagée de l'auteur fait sans cesse résonner les émotions des personnages avec la nature et la montagne environnantes qui, bien plus que les aléas, rythme la vie de cette famille à la fois ordinaire et tellement pas comme les autres.

Ce roman a déjà obtenu un Goncourt des lycéens très mérité, à glisser sous le sapin sans tarder !


5. Nouvelles ContRées, jeu coopératif, Olibrius.


Ce jeu de société vous fait jouer avec les livres de votre bibliothèque -  Numerama

« Nouvelles ContRées, un jeu pour explorer vos romans !
En coopération, explorez n'importe quel roman de votre bibliothèque ... Traversez des paysages imaginaires et trouvez le trésor de la Cité Perdue ! Lors de votre aventure, vous rencontrerez de surprenantes péripéties et réaliserez d'audacieuses missions. Partez en éclaireur dans un des livres de votre bibliothèque. Lisez secrètement les premières lignes de la page explorée. Choisissez un des marque-pages visibles, puis lisez le passage aux autres joueurs. Après écoute, le reste de l'équipe essaie de retrouver le bon marque-page pour avancer dans le livre et se rapprocher de la victoire. »
(https://www.philibertnet.com)

Un jeu de société au service de la lecture : quel programme ! De quoi ravir les enseignants à la recherche d'activités originales afin de familiariser les élèves avec l'objet-livre. L'association texte/image rappelle évidemment le célèbre jeu de société Dixit et la mission menée collectivement s'apparente à un escape game qui pourrait, par exemple, être mené en bibliothèque ... Bref, un support idéal à exploiter en classe avec un large public. 


6. Michael Christie, Lorsque le dernier arbre, Albin Michel, 2021.


« Le temps ne va pas dans une direction donnée. Il s'accumule, c'est tout – dans le corps, dans le monde –, comme le bois. Couche après couche. Claire, puis sombre. Chacune reposant sur la précédente, impossible sans celle d'avant. Chaque triomphe, chaque désastre inscrit pour toujours dans sa structure. »

D’un futur proche aux années 1930, Michael Christie bâtit, à la manière d’un architecte, la généalogie d’une famille au destin assombri par les secrets et intimement lié à celui des forêts.
2038. Les vagues épidémiques du Grand Dépérissement ont décimé tous les arbres et transformé la planète en désert de poussière. L’un des derniers refuges est une île boisée au large de la Colombie-Britannique, qui accueille des touristes fortunés venus admirer l’ultime forêt primaire. Jacinda y travaille comme guide, sans véritable espoir d’un avenir meilleur. Jusqu’au jour où un ami lui apprend qu’elle serait la descendante de Harris Greenwood, un magnat du bois à la réputation sulfureuse. Commence alors un récit foisonnant et protéiforme dont les ramifications insoupçonnées font écho aux événements, aux drames et aux bouleversements qui ont façonné notre monde. Que nous restera-t-il lorsque le dernier arbre aura été abattu ?
(https://www.albin-michel.fr)

Lorsque le dernier arbre fait partie de ces livres dont on ne parvient pas à se détacher et qu’on voudrait ne jamais refermer. Du romanesque pur. Le placer sous le sapin, c'est offrir un voyage épique entre la nostalgie d’époques passées et l’anxiété lucide d’un futur qui nous guette.


7. Alix Garin, Ne m'oublie pas, Le Lombard, 2021.


Marie-Louise, placée dans une résidence pour séniors, souffre de la maladie d'Alzheimer et multiplie les fugues... au grand désarroi de l'équipe chargée de l'encadrer. Suite aux décisions qui sont prises, Clémence, sa petite-fille, décide sur un coup de tête de la faire sortir de la maison de repos pour partir à la recherche de sa maison d'enfance. Démarre alors un roadtrip où se mêlent péripéties, amour et tendresse. 

Récompensée en 2021 par plusieurs prix (dont le prix France Culture BD des étudiants et le prix Rossel de la Bande Dessinée), la première bande dessinée d'Alix Garin est un petit bijou. Les thématiques (vieillesse, maladie, mémoire, liens familiaux, souvenirs, etc.) sont traitées avec une grande sensibilité, que l'on retrouve également dans les magnifiques illustrations, douces et délicates. Pour couronner le tout, Alix Garin est belge !

Réagissez à cet article

Derniers articles

Foire aux albums de jeunesse 2022

La lecture numérique, une compétence à enseigner

Écrire un portrait, puis éventuellement un autoportrait après la visite d'une exposition

Album (34) : « Un petit geste » de Jacqueline Woodson et E.B. Lewis

Lire et écrire un tract