Une chanson pour aborder et déconstruire les stéréotypes de genre

Travailler l'écoute et l'écriture au départ de la chanson « Kid » d'Eddy DE PRETTO.

Sans doute avez-vous entendu parler de Cure, le premier album d'Eddy DE PRETTO, sorti au printemps 2018. Parmi les titres phares, figure l'incontournable Kid. Au travers de cette chanson, l'étoile montante de la scène francophone dénonce, dans un style très personnel, les injonctions assénées aux garçons et la pression sociale qui en découle.

La thématique, véritablement ancrée dans les préoccupations de notre société, la sincérité de l'expression, la construction du texte, le choix des mots, mais aussi le travail sur le rythme font de ce titre un objet culturel susceptible de trouver sa place au sein des classes de français.


Quelques pistes d'exploitation pour travailler l'écoute et l'écriture 

Les activités suivantes s'inspirent de la démarche didactique proposée par Ophélie TREMBLAY1, qui fait elle-même écho aux travaux de Michel BOIRON2. Celle-ci prévoit un travail progressif en trois étapes : découverte de la chanson, travail sur le sens et production écrite. 

1. Découvrir la chanson et dégager le sens global

A) Première écoute

Pour faire découvrir la chanson, proposer une première écoute les yeux fermés et inviter les élèves à s'imprégner du morceau. Leur annoncer qu'il s'agira ensuite de déterminer le sujet de la chanson et d'exprimer son ressenti par rapport à l'expérience vécue.

Après la première écoute, inviter les élèves à choisir individuellement une photo qui, selon eux, pourrait être placée sur la pochette du single Kid (« Tu es chargé de réaliser la pochette du single Kid. Choisis, parmi les images qui te sont proposées, celle qui, selon toi, conviendrait le mieux. »). Quelques exemples de photos sont présentés dans la galerie qui accompagne cet article. 

Sous la forme d'un échange oral, inviter ceux qui le souhaitent à présenter la photo qu'ils ont sélectionnée et à justifier leur choix.

Interroger les élèves sur le sens global (« Qui chante ? », « À qui s'adresse la chanson ? », « Qui est le tu présent dans les huit premiers couplets ? », « Qui est le moi du dernier couplet ? », « De quoi est-il question ? », « Quelle est l'intention de l'auteur ? », « Quelles questions vous posez-vous ? », etc.). Recourir au dictionnaire pour expliquer les mots inconnus des élèves que le contexte ne permet pas de comprendre.

Encourager les élèves à exprimer leur ressenti (« Comment vous sentez-vous après avoir écouté cette chanson ? », « Vous a-t-elle plu ? Pour quelles raisons ? »).

Conserver sous la forme de mots-clés des traces des échanges (thématiques et intentions identifiées, etc.) qui seront approfondies par la suite.

Cette première étape permettra de mettre en évidence la notion de virilité, les injonctions données par le père pour « devenir un homme » et le changement d'énonciateur (dans le dernier couplet) qui met en lumière l'opposition entre le père et le fils.


B) Découverte du clip 

Visionner le clip officiel de Kid avec les élèves et leur annoncer qu'ils seront amenés à donner leur avis sur celui-ci (« Vous plait-il ? Pourquoi ? », « Correspond-il à la chanson, à la thématique abordée ? Explicitez votre réponse »). Il s'agira notamment de lister les éléments représentatifs de la virilité (salle de musculation, sueur, posture masculine de l'acteur, zoom sur les pectoraux) et ceux qui s'en écartent (fragilité, peau très pâle, minceur, muscles peu développés).

Analyser les plans permettra de mettre en évidence la rupture : le changement d'énonciateur s'accompagne, en effet, d'un changement de cadrage. Après une séquence en plan large et un gros plan sur les pectoraux, symbolisant la virilité prônée par le père, le dernier couplet, qui constitue la réponse du fils, s'accompagne d'un gros plan sur le visage du chanteur. 

2. Affiner la compréhension de la chanson

Il n'existe aucune version officielle des paroles des chansons d'Eddy DE PRETTO : l'album n'est pas accompagné d'un livret de textes. Soulignant l'importance de l'oralité, l'artiste a exprimé à plusieurs reprises son souhait de laisser l'auditeur se fier à ses oreilles.

Pour une analyse approfondie des paroles, une version écrite du texte est cependant nécessaire. Voici celle que mes oreilles m'ont dictée : 


La chanson étant relativement longue et certains couplets particulièrement résistants, on pourrait centrer l'analyse sur quelques passages choisis, par exemple les couplets 1, 4, 5, 7 et 9. Il s'agira d'interroger les élèves sur le contenu (sens des mots, figures de style, références culturelles et historiques, etc.), la structure, et sur la musicalité et l'interprétation (c'est-à-dire la mise en voix du chanteur) en veillant à s'intéresser aux trois sens de la lecture. 


- Quelques exemples de questions pour analyser le contenu plus en détail : 

  • « Le refrain véhicule-t-il l'idée de la chanson ? Explicitez votre réponse. »
  • « Résumez en un mot ou une phrase l'idée exprimée dans chaque couplet. », « En vous référant aux propos du père, listez les caractéristiques de l'homme viril. »
  • « Relevez tous les mots qui qualifient l'homme et ceux qui qualifient la femme. En quoi diffèrent-ils ? Que constatez-vous ? Comment est représentée la femme ? »
  • « Que signifie Je ne prône pas mon chibre ? Que représente cette image ? »
  • ...


- Quelques exemples de questions pour analyser la structure, l'organisation :

  • « Comment s’organisent les couplets et le refrain ? »
  • « Sur quel schéma sont construits les différents couplets »
  • « En quoi les répliques attribuées au père sont-elles différentes du dernier couplet ? »
  • « Qu'apporte la répétition de Et moi dans le dernier couplet ? »
  • ...


- Quelques exemples de questions pour sensibiliser à la musicalité et à l'interprétation vocale :

  • « Quels instruments peut-on entendre dans la chanson ? »
  • « La musique est-elle liée au texte ? Comment ? »
  • « L’interprétation vous touche-t-elle ? Pourquoi ? »
  • ...


Après cette analyse, revenir sur les images sélectionnées par les élèves et inviter ces derniers à confirmer leur choix ou à choisir une autre photographie qui leur parait plus adaptée. Les amener à expliciter leurs choix et aménager un espace de parole : « Que pensez-vous des propos du père ? », « Êtes-vous d'accord avec la représentation qu'il se fait de l'homme et de la femme ? » 


3. Écrire un ou deux couplets à la manière d'Eddy DE PRETTO

La dernière étape consiste à réinvestir dans une tâche d'expression les éléments mis en évidence durant la phase d'analyse. On pourrait, par exemple, proposer aux élèves d'écrire un ou deux couplets qui appartiendraient à une version féminine de la chanson : « S'il était question d'une fille, quelles injonctions recevrait-elle de ses parents/de la société ? Rédige un couplet qui pourrait appartenir à cette chanson. Veille à introduire celui-ci par Tu seras ..., ma fille. »

Pour faciliter le travail d'écriture, lister au préalable avec les élèves les représentations stéréotypées de la femme et de la féminité que la société véhicule. Pour ce faire, on peut s'aider ou non de documents (de publicités par exemple).

Pour développer une démarche, une technique d'écriture, on peut s'inspirer de ce qu'Eddy DE PRETTO dit de ses méthodes : 

L’écriture, c’est un travail très précis et très long. Il y a des synonymes qui trainent parfois, des définitions, j’ai toujours envie de creuser, j’ai le souci de me faire comprendre au plus juste, au plus précis. Je peaufine et je creuse jusqu’au bout pour avoir le bon sens de l’idée que je veux faire passer3.


Ainsi, on accordera une attention particulière au choix des mots et à l'utilisation de différents dictionnaires (notamment un dictionnaire des synonymes).

Après l'écriture, il convient de prévoir une phase de socialisation durant laquelle les élèves partageront leurs productions. Celle-ci peut prendre la forme d'une simple lecture à voix haute ou d'une réelle mise en voix respectant la mélodie et le rythme de la chanson d'origine. Dans ce second cas, un travail préalable sur les paramètres de la voix et la rythmique sera nécessaire.

On pourra clôturer le travail sur Kid par l'écoute de la réécriture de Barbara PRAVI.

En guise de prolongements

Pour approfondir la réflexion sur les stéréotypes de genre, la publicité constitue un support de choix. En cette période de fêtes, les catalogues publicitaires ne cessent de se multiplier et de véhiculer, pour la plupart, des représentations stéréotypées, très « genrées ». Les deux doubles pages présentées ci-dessous, extraites d'un catalogue de jouets, en sont un bel exemple : le choix des couleurs des rubriques et les photos d'enfants choisies pour illustrer ces dernières sont révélateurs d'une vision très dichotomique et stéréotypée.

Il serait intéressant d'inviter les élèves à apporter en classe des catalogues ou dépliants publicitaires afin d'analyser les représentations véhiculées par ceux-ci. Il est probable que la vision très genrée des articles et des activités soit alimentée par de nombreux exemples, mais il est heureusement aussi possible de rencontrer des publicités cherchant à démonter les stéréotypes sexistes. 


Dans un autre registre, et pour un public plus averti, le tout récent film Girl de Lukas DHONT interroge brillamment la question du genre en termes d'identité et offre plusieurs pistes d'exploitation. 


Anne-Catherine WERNER


1. TREMBLAY Ophélie (2012). « La chanson pour travailler l'oral et l'écrit en classe de français », dans Québec français, n°165, pp. 51-53.

2. BOIRON Michel (2007). Approches pédagogiques de la chanson contemporaine. Paris : Nathan. 

3. Interview d’Eddy DE PRETTO (4 décembre 2017), dans Le Lab. Virgin Radio. 

Auteur

Anne-Catherine Werner

Maitre-assistante en français, didactique du français, assistante de formation en didactique du français langue première (ULiège). Intérêt particulier pour la lecture, l'écriture, la langue française, le cinéma, le théâtre, la photographie et les arts plastiques.

Réagissez à cet article

Derniers articles

Liste de cadeaux à glisser sous le sapin...

Le genre textuel, un outil pour apprendre dans les disciplines scientifiques

L'enseignement explicite : un haut-parleur sur sa pensée

Ces auteures belges qui écrivent sur les ados...

Maman, papa, j'ai réalisé un magazine !